L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire du Covid-19.

La fermeture générale des frontières a mis à mal les coopérations particulièrement dans le domaine de la santé.
Pour notre zone transfrontalière, l’existence d’une coopération forte a permis de rebondir très rapidement afin de revenir à une normalité. Ainsi, dans la zone des Ardennes, aucun professionnel de la santé n’a été empêché de travailler de l’autre côté de la frontière. Les échanges entre les médecins du SAMU08, la province de Namur, et les autorités de Police ont permis dans la journée même de lever le blocage des patients de la Zone Organisée d’Accès aux Soins Transfrontaliers (ZOAST).

Administrativement, nous avons dû nous adapter : pour poursuivre nos réunions nous avons mis en place les réunions virtuelles et notre Forum annuel a été organisé en 100% numérique.
Le Covid s’est également inclus dans nos missions et notamment celle d’informer les populations transfrontalières. La mise en place d’un groupe de travail Covid a permis une mise en réseau partielle des autorités compétentes françaises et belges, qui doit être poursuivie et devrait aboutir sur de réelles coopérations structurelles.
Cette année 2020 a été aussi l’année du lancement de notre projet Interreg « Innovation Territoriale en Santé Transfrontalière », projet important qui s’inscrit dans un état des lieux des ZOAST et qui sera mené jusqu’à fin 2022.

Ce rapport d’activités 2020 témoigne de l’investissement de l’ensemble des membres de notre GEIE, pour mener à bien nos missions tout au long de cette année particulière.

Vous pouvez le retrouver ici